Bad Schandau - Schrammsteinaussicht

Les Schrammsteine (pierres d’éraflure) et les Affensteine (pierres de singes) voisines représentent le vrai centre de la Montagne en Grès de l’Elbe dont les formations de rochers ont un aspect sauvage. On distingue les Schrammsteine antérieures et postérieures. Cette région offre un labyrinthe rocheux très complexe avec de nombreux sentiers et sites escalade d'une difficulté différente aux randonneurs ainsi qu’aux alpinistes. Seul dans la région des Schrammsteine antérieures, on trouve plus de 60 sites escalade ! Le terme « Pierres d’Éraflure » (Schrammsteine) était dérivé du type de blessure le plus commun parmi les touristes et les habitants de cette région - les éraflures...
Bad Schandau dispose de plusieurs moyens de transport régionaux (réseau express régional, autobus). Une liaison par bac sans interruption garantit le transport entre la gare et le centre. Par réseau express régional, l’arrivée optimale est la station de Krippen (un arrêt après Bad Schandau).




De Bad Schandau/Krippen, on a le choix entre deux itinéraires pour « vaincre » le Ostrauer Scheibe (notre premier parcours):.

Le passionné de technique devrait absolument utiliser l’ascenseur construit en 1904 et rénové avec beaucoup de soin (monument technique). Au cas où on retournerait très tard, il faut faire attention aux heures d'ouverture limitées le soir. Du plateau de 50 m d’hauteur, on pourra prendre plaisir d’une vue magnifique sur la vallée d’Elbe. Ensuite, on traversera la localité où le tourisme est important depuis le 20e siècle. Les résidences du style architectural suisse sont des témoins de la gloire du temps passé. Aujourd’hui, le « Falkensteinklinik » (l'Hôpital du Pierre de Faucon) contribue à la bonne réputation de la station climatique de Bad Schandau (station thermale depuis 1920).


À l’entrée de Ostrau se trouve un parking duquel on suivra le chemin balisé en bleu .

Sans le saut jusqu’au Ostrau, on pourra marcher du bac à Bad Schandau/Krippen jusqu’au Postelwitz et ensuite dans le Zahnsgrund suivant le chemin balisé en jaune. . De la rue du village vers Ostrau dans le Zahnsgrund, nous arriverons au plateau plat devant les Schrammsteine en traversant l’Obrigensteig ou le Lattengrund .

À la bifurcation sur l'Elbleitenweg (chemin de la pente de l’Elbe), on a le choix entre un saut jusqu'à la Falkenstein (pierre de faucon) à 800 mètres d'ici et un « plongement » dans la région de Schrammstein par la crevasse de Schrammtor (porte d’éraflure).

La Falkenstein avec ses 70 montées différentes (chemins) est d’une valeur historique particulière pour les alpinistes. En 1864, cinq gymnastes de Schandau montaient le sommet pour la première foi (sur le « chemin de gymnastes » (Turnerweg) nommé après eux). Cette montée est considérée comme heure de naissance de l’alpinisme dans la Montagne en Grès de l’Elbe. L’escalade d’aujourd’hui sans outils de sécurité qui changent les rochers (enfoncement des crochets, scellement dans du béton ou enfoncement du matériel d’escalade) s’imposait après 1890. L’alpiniste Dr Oscar Schuster avec sa cordée s’est érigé cette estime de la nature et son caractère éphémère en principe. Même aujourd’hui, les alpinistes observent ces régulations d’escalade établies pour la Montagne en Grès de l'Elbe. La première vraie « utilisation » de la Pierre de Faucon remonte à plusieurs années. À cause de son exposition avantageuse, la Pierre de Faucon était un poste de garde et d’observation idéal pour protéger les voies commerciales du Moyen Âge. Sur le sommet, il y avait un observatoire du château fort, qui était assiégé à cause de son importance stratégique et dont les propriétaires changeaient très souvent. Au pied du rocher, on trouve encore des inscriptions d’autrefois.

























Si on prend la montée directe aux Schrammsteine, on arrivera à la Schrammtor juste après quelques mètres derrière la bifurcation. Ce sentier de randonnée a été aménagé en utilisant du bois et en exigeant beaucoup de travail. Entre les parois du Schrammtorwächter (gardien d’éraflure) et des Ostertürme (tours de Pâques), on traversera une chaîne rocheuse imposante (on verra l’aspect imposant plus tard).

Sur le chemin balisé en bleu , on arrivera le Wildschützensteig au-dessus de la paroi rocheuse. Sinon, on pourra choisir la montée Jägersteig (sentier de chasseurs) qui s'embranche un peu plus tard. D’ici, on a une vue optimale sur le site escalade voisin Jungfer (vieille fille).



Arrivée en haut, cette montée débouche sur le chemin d’arête. Nous tiendrons notre gauche et après un peu d’escalade, nous arriverons aux points de vue uniques du Schrammstein. Si on n’a pas le vertige, on pourra ici prendre plaisir au panorama imposant sur la Suisse Saxonne.

Recommandation :

- La Promenade Supérieure de « Pierres de Singes » (Affensteine) - un circuit pédestre

- Chemin de retour á Bad Schandau